Marcerou Cédric
Sophrologue à Biarritz
 
64200 Biarritz
 
Disponible aujourd'hui de 9h à 19h30
 
06 99 88 66 15

Calmer son agitation avec la sophrologie

19 Oct 2022 Marcerou Cédric Sophrologie

L'agitation peut revêtir plusieurs visages, qu'elle soit mentalephysique, elle est le signe d’un trop-plein pouvant avoir des répercussions sur le quotidien comme l’hyperactivité, des troubles de l’attention et de la concentration, installer la durée ils peuvent perturber les relations avec les autres : professionnel, familiale, amicale, etc. La pratique de la sophrologie permet d'atténuer, et même de faire disparaître les effets négatifs des TDAH pour vivre un nouveau comportement adapté et retrouver un équilibre quotidien.  

9 pistes sophro, pour calmer l'agition

1. D'où vient cette agitation ?

Aussi longtemps que vous vous souvenez, vous vous identifiez comme un enfant agité. Cette situation dure depuis toujours et il vous arrive encore aujourd'hui d'épuiser votre entourage. Peut-être souffrez-vous d'un TDAH ? Trouble déficit de l'attention avec ou  sans hyperactivité.

De nos jours, dans le questionnaire de Conners des questions plus spécifiques au TDAH mesure les différents éléments du déficit d'attention chez les enfants mais également chez l'adulte.

Ce test n’a qu’une valeur indicative et seul un pédopsychiatres, ou un médecin généraliste chez l'adulte, sont compétent pour diagnostiquer un TDAH. 

  • Chez l'enfant le traitement du trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité, consiste avant tout à mettre en place une prise en charge pédopsychiatrique, les parents eux aussi mis à rude épreuve se voit proposer un accompagnement pour les aider à faire face à l’épuisement et l'angoisse qu'engendre le comportement inadaptés de leur enfant. Il est parfois nécessaire dans les cas les plus sévères (troubles scolaire, familiale) d'envisager un traitement médical. Mais seulement chez les enfants âgés de plus de 6 ans et  toujours en complément d'une psychothérapie.
  • Chez l'adulte comme le chez l'enfant le trouble déficit d'attention avec ou sans hyperactivité est marqué par une agrégation de symptômes comme les troubles d'inattention, d'hyperactivités et d'impulsivité.

Il s'accompagne fréquemment d'autres troubles comme :

  • les troubles anxieux
  • les troubles de l'humeur
  • les troubles de la personnalité
  • les troubles addictifs
  • les troubles du comportement liés à l'usage de substances
  • les troubles du sommeil

D'autres prises en charge thérapeutiques complémentaires  peuvent être envisagées comme des séances avec un orthophoniste, un psychomotricien, un sophrologue, ce travail multidisciplinaire permet de répondre plus efficacement aux besoins de l'enfant et de l’adulte. La sophrologie est efficiente pour travailler sur la gestion des émotions et de l’attention, mais elle aide également à

  • Se recentrer et se concentrer pour être plus attentif

  • Mieux reconnaître ses émotions et les gérer

  • Maîtriser son impulsivité

  • Mieux gérer son anxiété, sans stress, ses angoisses

La sophrologie contribue à améliorer le quotidien et le bien être des personnes souffrant de TDAH.

Petit rappel d'importance

La sophrologie est une méthode psychocorporelle complémentaire . Votre sophrologue ne vous demandera jamais de stopper votre prise en charge psychologique ou l'arrêt de votre traitement ou sa diminution ne peut être envisagé qu’avec votre médecin.

Vidéo sur les TDAH chez l'adulte.

video-play-icon
Hqdefault

2. L'agitation visible et la discrète

L'explosionl'implosion même conséquence, dans le premier cas, l'agitation est visible, mais dans le cas des faux calmes, leur cerveau tourne eux aussi à mille km heurs envahis par des pensées négatives sans que cela ne soit perceptible

agitation visible et invisible

Des conséquences sur la qualité du sommeil se font alors sentir entraînant une fatigue accrue des angoisses, de l'anxiété pouvant entraîner un état dépressif et plus encore. Grâce aux exercices de relaxation dynamique, de respiration et de visualisation que propose la sophrologie, les faux calme  apprennent à identifier leur état interne et ce qui est bon pour eux.  Ce travail sur le corps et l’esprit, permet d'identifier leurs ressources et d’améliorer leur bien-être au quotidien.

3.  Se prémunir des sollicitations extérieur

nuisances sonores

86 % des Français se déclarent gênés par le bruit à leur domicile et plus de trois millions d’entre eux sont exposés aux bruit sur leur lieu de travail à des niveaux potentiellement nocifs d'après le ministère de la Santé et de la prévention. Le bruit n’est pas la seule exposition à laquelle nous sommes exposés, il y a aussi les sollicitations visuelles, notamment les écrans publicitaires et la promiscuité transport, espace de travail en open space, etc. 

Il est donc primordial de s'aménager régulièrement un temps de calme, de déconnexion, de quiétude dans un espace choisi et bienveillant. La sophrologie peut vous aider à créer cet espace grâce notamment aux exercices de respirations et visualisations.

Petit instant sophro :

Installez-vous, confortablement, inspirez profondément par le nez en gonflant votre poitrine et soufflez doucement par la bouche en laissant descendre votre poitrine, identifiez un lieu qui évoque pour vous le calme, la détente un lieu familier ou imaginaire.
Observer ses couleurs, les personnes qui vous accompagnent, écouter les sons apaisants qui la composent peut-être le bruit des feuilles dans les arbres, le ressac des vagues. 

Laissez-vous guider par cette image apaisante, sentir les odeurs des sous-bois ou les odeurs iodés de la mer, toucher les différents éléments qui la composent le bois des arbres, le sable qui glisse entre vos doigts. Vous êtes à présent dans un environnement calme et apaisant.
La puissance de la visualisation pour se détendre, se calmer, se ressourcer, s’épanouir, chacun porte en soi la capacité de mieux être.

4. Se reconnecter à l’instant présent

La frustration, la colère, la tristesse, la peur prennent parfois le dessus, nos émotions négatives nous déconnectent du réel, créent de l’agitationLa sophrologie apprend à se détendre pour prendre de la distance avec ses émotions et ses a priori, mais également à se concentrer sur l’écoute de ses ressentis. En intégrant ces deux principes l'individu entre en action et apprend à identifier ce qui est bon pour lui pour être plus dans l'instant présent.

prendre du recul

Petit instant sophro :

Imaginez-vous marchez dans un lieu qui vous inspire le calme, le bien-être, observez les différents éléments qui composent ce lieu, observez-vous décomposer chacun de vos pas et imaginez laissez sur place votre frustration, votre colère, votre tristesse, vos peursArrêtez-vous de temps en temps et retournez-vous pour constater à quel point elles deviennent des points de plus en plus petit à peine visible,

prenez un instant et accueillez vos ressentis, prenez conscience de votre capacité à prendre de la distance. Prenez conscience de votre capacité à être présent dans l’instant. Vous pouvez également faire le même exercice lors d'une balade en bord de mer, en forêt, la sophrologie peut se pratiquer même en extérieur, elle demande toutefois un peu d’expérience pour ne pas se laisser distraire par les stimuli de l'environnement.

5. S'agit-il d'un besoin ou d'un désir ?

Le besoin et désir indiquent le manque ou l’absence d’un objet, il est donc difficile de les différencier. Quand nous avons soif ou faim, nous désirons boire ou manger, nous manquons d’eau ou de nourriture. J’en ai besoin.
Mais quand je viens de boire ou de manger, ces besoins vitaux sont donc comblés, je n’éprouve plus le désir de manger ou de boire. Le besoin et le désir sont liés, mais cependant distincts,

le besoin est d'ordre physiologique, le désir lui serait un sentiment ou la conscience que notre esprit a de ce besoin corporel.

  • Le besoin est neutre est répond à la fonction générale de se nourrir.
  • Le désir lui est calqué sur mes envies, mes goûts, souvenirs de plaisirs, etc.

Les animaux agissent et se comportent uniquement en fonction de leurs besoins, contrairement à l’homme qui désire et agit souvent sans tenir compte de ses besoins et nous fait commettre des excès nuisibles à notre santé ou à notre bien-être.
Mais il faut aussi savoir écouter ses désirs qui nous poussent à nous dépasser pour aller de l’avant.
La pratique de la sophrologie apprend à différencier le besoin du désir pour ne pas les confondre et ainsi adopter un comportement approprié à la situation pour mieux vivre cette complexité. 

6. Renoncer au graal de la perfections

Chercher le Graal de la perfection au travail, dans l’éducation des enfants, dans la relation avec son conjoint, faire de la perfection un étendard n’est pas réprimandable en soi à ceci près que cette course ne favorise pas un état de sérénité.
L’agitation engendre de l'excitation et plouf, on tombe dans le tourbillon infernal des ruminations et l’on se répète en boucle calme toi, calme toi, alors c’est le résultat inversent qui se produits l’on se sent de plus en plus fragilisé, angoissé, avec une agitation intérieure qui s'accroît, etc.

Petit instant sophro : prendre de recul

prendre du recul

Installez-vous confortablement et fermez vos yeux et laissez votre corps se relâcher, prenez une profonde inspiration en gonflant votre ventre et votre poitrine, soufflés doucement en les laissant redescendre. Reprenez une respiration naturelle et laissez cette détente se diffuser en vous en effectuant un body scan de la tête jusqu'au pied.
Je vous propose de prendre place à bord d’une montgolfière, imaginez le lieu, les couleurs du ballon, de l’aire de départ, des personnes qui vous entourent. À présent, sentez le ballon décoller, prêtez attention aux bruits aux sons qui vous parviennent. Imaginez-vous larguer vos peurs, vos angoisses comme des sacs de lestage et constater votre ballon s’envoler paisiblement de plus en plus haut sereinement, observer, vous prendre de distance avec vos préoccupations, vos peurs votre perfectionnisme, constater votre émerveillement à les observer si petite, de plus minuscule jusqu'à disparaître. Prêtez attention aux rires, aux bruits du vent et à tous les sons qui vous parviennent. Sentez l’air frais sur votre visage, l’odeur de l'atmosphère de cet instant particulier, touchez l'osier de la nacelle, ressentez sa matière. Dans cet état de sérénité continuer de larguer toute ce qui vous entravent croyance négatives, objectifs inatteignable et ressentez votre agitation intérieure se calmer.
Accueillez l'ensemble des sensations positives que vous inspire cette image.
Prenez conscience de la présence de toutes ces sensations en vous.
Prenez conscience de votre capacité à prendre du recul et à intégrer ces sensations.

7.  Aller vite, pour vivre plus intensément est ce nécessaire ?

surmenage
video-play-icon
Hqdefault

Allez plus vite, être multitâche, répondre aux mails à dix heures du soir, envoyer un texto en même temps, avaler un encas pour ne pas perdre de ce précieux temps peut nous procurer l'illusion que cette agitation répond à notre désir de vivre intensément.
Pourtant, cette sur-stimulassions est souvent source de surmenage est entraine des troubles du sommeil et l'apparition de symptômes somatiques et physiologiques :

  • Troubles digestifs, pouvant aller jusqu’à l'apparition d'ulcères
  • Douleurs physiques (dorsales, articulaires, musculaires…)
  • Infections à répétition (rhumes, otites, sinusites…)
  • Maux de tête, migraines Problèmes cutanés

Mais “ vivre intensément est ce vivre pleinement ?”
Pratiquer la sophrologie, c’est prendre un rdv avec soi-même se poser et se rendre compte que l'on n’est pas inactifs en ne “faisant rien” bien au contraire dès la remise en “actions” on se sent plus dynamique, les idées sont claires et ordonnées, prêt à être à nouveau “efficace” et serein.

8. Ne plus avoir peur de s’ennuyer

L'ennui est un sentiment, une émotion, un état, une expérience à laquelle personne n'échappe, les enfants ont besoin d'apprendre à s’ennuyer pour apprendre à stimuler leur imagination ou à gérer la frustration. Dans le monde moderne, l’ennui est vécu comme un événement tragique est destructeur alors dans une frénésie absurde, on s’agite pour combler ce vide. Pourtant, même une tâche répétitive comme le travail à la chaîne peut être ennuyeuse, tout autant que 

ennuie

l'absence d’activité, l’ennui n’est pas non plus un marqueur d'oisiveté et de feignantise.
Quand il est mal vécu est répétitif comme l’ennui au travail, alors il y a un risque de pathologies psychologiques comme la démotivation, la tristesse, la perte d’estime de soi pouvant aller jusqu'à l'anxiété.
La pratique de la sophrologie peut aider à faire de ce moment de vide, d'absence, une expérience positive pour s'entraîner et apprendre à répondre à ses aspirations, ses besoins, l'objectif n’est pas de tout faire pour fuir l’ennui, mais belle est bien lui laisser prendre ces belles prérogatives qui consistent à prendre du temps pour soi. 

Petit instant sophro :

Assis, confortablement, le dos droit, la tête alignée dans le prolongement de la colonne vertébrale, concentrez-vous sur un instant où vous vous êtes senti motiver lors d'un événement de votre vie en inscrivant ce mot dans votre esprit. Accueillez avec bienveillance l'émotion que fait naître cette concentration dans votre corps et observez la grandir. Inspiré profondément, ressentez cette motivation, s'accroitre en vous.

Et souffler doucement par la bouche pour la diffuser à l'ensemble de votre corps. Prenez conscience de votre capacité à vous concentrer dans votre vie quotidienne.

9. Ralentir, prendre son temps

ralentir avec la sophrologie

Facile à faire, quand je veux, j'arrête ! L’idée qu’il n'y a rien de bon à prendre son temps est encore bien ancré dans notre société, productivité, performance pousse notre corps hors de ses limites avec des risques de sorties de route comme l'épuisement, le burn-out etc. Mais une autre tendance se dessine: de nombreux magazines parlent de "slow life” la vie au ralenti, douce en français qui consiste à ralentir le rythme quotidien pour mieux apprécier les choses et être plus heureux. 

Qui n’a pas envie d'être plus heureux ? Personne ! Alors attention aux effets pervers dès que vous appuyez sur la pédale de freins, votre cerveau perçoit cette décélération comme une alerte, un dysfonctionnement et vous ressentez les effets votre addiction à l’agitation (culpabilisation, impression de perdre un temps précieux, etc.) pour passer d’un mode de fonctionnement “trop vite” à un mouvement "lent et doux”. 

La sophrologie et un moyen pour arriver à développer votre vie personnelle et à trouver le “ bon rythme” l’équilibrent, celui qui vous convient pour vous détendre, ralentir et prendre plaisir à être dans l’instant présent, zen sans culpabilités, en douceur.

Marcerou Cédric

64200 Biarritz


Articles similaires

Derniers articles

l'èquilibre 

À la une

Pratiquer la sophrologie en pleine nature

19 Nov 2022

La sophrologie utilise souvent des images de nature, lac, mer, montagne, foret appeler visualisations dont les bienfaits ne sont plus à démonter. Plusieurs études scientifiques démontre que le cer...

À la une

Comment la sophrologie peut vous aider à arrêter de fumer?

04 Nov 2022

Il y a autant de fumeurs que de profils différents, mais le défi, physique, mental, du sevrage tabagique concerne tout le monde. L'absence du geste dû au manque de nicotine et à l'arrêt du tabac p...

À la une

Calmer son agitation avec la sophrologie

19 Oct 2022

L'agitation peut revêtir plusieurs visages, qu'elle soit mentale où physique, elle est le signe d’un trop-plein pouvant avoir des répercussions sur le quotidien comme l’hyperactivité, des troubles...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion